L'eternelle rivalité entre chiens et chats.

Publié le par Ben

Ce mois ci j’ai décidé de déterrer pour vous un sympathique jeu d’action aventure plate forme.

Sortie en décembre 1998 exclusivement sur Playstation première du nom, Tail Concerto plonge le joueur dans le monde de Prairie, un amas d’îles flottantes dans le ciel et bâtis sur les vestiges d’une ancienne civilisation. Les habitants de ces îles sont des chiens et des chats bipèdes au look très kawaï

 

 

 

Le joueur y contrôle Waffle Ryebread un chien policier qui a pour mission de stopper les agissements du Gang des Chats Noirs, un groupe « terroriste » commettant des méfaits avec une armée de chatons qui perturbent l’ordre public. Le héros devra donc avec son mécha attraper ces félins avant d’affronter l’incontournable boss de fin de séquence (souvent les trois commandantes du Gang des Chats Noirs à bord d’une machine de guerre ). A noter que la machine de Waffle peut tirer des bulles pour stopper les petits ennemis et blesser les boss.

 

tailconcerto-1-.jpg

 

Sans doutes les adversaires les plus terrifiants que l'on ait vu dans un jeu vidéo.

 

On pourrait croire que ce scénario manque de profondeur mais sachez tout de même qu’au bout de quelques heures de jeu il y a quelques surprises (mais étant donné que ce jeu s’adresse à un public assez jeune ne vous attendez pas à des rebondissements de malades digne d’un Metal Gear Solid).

 

Ce qui donne un charme extraordinaire à ce titre c’est son univers coloré et mignon. Il me fait un peu penser à la version manga de Sherlock Holmes de Hayao Miyazaki. Pour un titre destiné à un public jeune il y a beaucoup de personnage (même si certains sont secondaires) et le character design est sublime.

Les décors sont digne de la PSone et les musiques légères et de qualités accompagnent le joueur  agréablement  le joueur lors de ses voyages. La difficulté est bien dosée ( facile au début, elle augmente progressivement) et la durée de vie est correct pour un tittre du genre. 

Un autre grand atout de ce titre ce sont ses cinématiques. Un peu cheap 12 ans après elle ont quand même conservé un certain charme et surtout je trouve vraiment génial le fait que les voix japonaises ont étés conservées, ce qui ajoute un charme exotique au titre. Bonus2-1-.jpg

 

Le plus gros défaut du jeu est le fait de ne pouvoir déplacer la caméra à sa convenance. Aujourd’hui touts les titres proposent cette option et dans ce jeu le manque se fait vite ressentir dès le premier niveau. Pour enfoncer le clou,  la maniabilité du chien policier souffre d’une certaine lenteur ce qui n’arrange pas le premier problème, même si cela reste jouable cela nuit au confort de jeu.

 

 Tail-20Concerto-PSX-PAL-FR-1-.jpg

 Fuyez !!! Scélérats !!!!

  

En conclusion, il est clair que Tail Concerto est excellent. Avec son univers et ses personnages attachants, ce jeu tire son épingle du jeu et reste gravé dans la mémoire de nombreux joueurs.

 

BONNE NOUVELLE !!!!

Apparemment la licence n’est pas tombée dans l’oublie car une suite est en préparation sur Nintendo DS. Mais d’après les premiers artworks le style à l’air assez différent.

 

 

 

Comme d'habitude : L'intro du jeu:

 

 
Du gameplay (à noter que la VF n'a pas eu le droit à des doublages lors des phases de dialogues hors cinématiques).
 

Commenter cet article