Ben vous parle! #2 : Akai Katana et moi.

Publié le par Ben

Si vous regardez un peu mes dernières vidéos vous verrez qu'un jeu a eu l'honneur de faire l'objet de deux numéros de Finish it! (vidéos consacrées à mes performances ludiques), ce jeu c'est Akai Katana : un shmup de Cave sortie sur XBox 360 en 2011 au Japon et en Mai 2012 dans nos vertes contrées.

Pourquoi encore parler de Akai Katana sur ce blog alors? Tout simplement car j'ai décidé de tirer ma révérence avec celui-ci et qu'après avoir performer dessus de nombreuses heures il était temps que je lui rende comme une sorte d'hommage car ce jeu a été pour moi la porte d'entrée vers de nouveaux aspects du jeux vidéo.

Revenons tout d'abord un peu en arrière. En septembre 2013 je décide après des années à baver devant des replays de manics shooter d'acquérir une XBox 360 pour jouer quasi uniquement aux shmups Cave. Ne trouvant aucuns des titres que je cherchais dans ma ville j'en commande quatre sur le net à des prix défiants toutes concurrences. Le premier à arriver vient du Canada (sans frais de port d'ailleurs ce qui est incroyable) et se nomme Akai Katana. Premier contact avec le jeu et ....... je n'aime pas!! A cette époque je voyais les danmaku comme une ôde à l'esquive et aux reflexes et ici le jeu nous propose un système de jeu où l'on peut être pendant un laps de temps non négligable carrément invincible. Je le mets de côté et test les autres jeux que je reçoit au compte goutte au fil des jours.

Les semaines passent et après avoir joué aux quelques autres titres de ma petite collection je me dit : "Bon maintenant il serait peut-être temps de se poser sur un jeu et de tenter de performer dessus" Je regarde mes titres : DeathSmiles est super mais l'ambiance du jeu ne me plait pas trop et je déteste les lollis, Dodonpachi Resurrection me parait un poil violent pour débuter dans le danmaku, comme ESP Galuda II. Quant à Mushihime Sama Futari 1.5 je me le garde pour plus tard lorsque j'aurai quelques heures de vols au compteur et surtout plus de skill. Je suis dans une petite impasse et à ce moment mes yeux se posent sur Akai Katana et je me dit qu'il mérite une deuxième chance, je lance le jeu et je comprend enfin l'intêret du titre.

En fait lors de mon premier contact avec Akai Katana je n'avais pas compris tout ce qui fait l'intêret du jeu. Tout d'abord c'est un titre beaucoup moins orienté esquive et survie à cause du système de jeu : invincibilité avec le mode phantom, rythme et patterns plutôt lents et surtout cancel des boulettes. Et c'est ici que se révèle tout l'intêret de ce shmup! Le mode phantom n'est pas tout bêtement un laps de temps où l'on est invincible avec une attaque laser à la puissance démesurée, c'est dans ce moment où l'on ne va pas chercher à esquiver les projectiles adverses mais au contraire jouer et jongler avec elles pour foutre un bordel monstre à l'écran avec des cancels en pagailles et un compteur de hits qui monte très rapidement. Une fois ces principes assimilés j'ai découvert par moi même toutes les petites subtilités du titre : les lasers que l'on peut convertir en boulettes, qui peuvent nous recharger et qui peuvent rapporter beaucoup de points. Je choisi comme mode de jeu le mode "Climax", j'apprendrai plus tard les vrais spécificités du mode de jeu, plus bourrin et simple que le mode Arcade/Origin.

Mes premiers runs m'encouragent à persevérer un peu et j'atteint la 31ème place du leaderboard online avec un score qui me semble vraiment dérisoire aujourd'hui. Et c'est à partir de ce moment que les choses intéressantes vont commencer, je vais continuer à jouer, adopter les bonnes strats et m'améliorer et très facilement j'atteint le top 10 du leaderboard online (assez faiblard il faut le reconnaitre). Dans ma lancée, je me lance deux nouveaux objectifs : atteindre le podium et franchir le cap symbolique du milliard de points. A 960 millions je parviens à me hisser à la deuxième place, quelques jours après le deuxième objectif est atteint et le milliard est franchie de justesse. Dans ma folle cavalcade je me donne comme ultime objectif de prendre la première place, le numéro 1 du classement culmine à 1 milliard et 30 millions et des poussières. Je fais 1 milliard 15 millions puis 1 milliard et 23 millions et enfin le 17 octobre 2014 je réalise 1 060 106 846 points et devient ainsi le premier du XBox live (vous pouvez consulter cette performance ici.)

Bien que je sois premier du live je suis loin d'être le meilleur. Pas mal de joueurs n'enregistrent pas leurs scores online, joue offline ou sur la version japonaise du titre et leurs scores pulvérisent ma performance (sans la rendre anecdotique attention!). Les tops occidentaux tournent autour du milliard et 500 millions et le record du monde est sur une autre planète avec plus de 2 milliards au compteur.

Satisfait de ma performance je ne vais pas toucher au titre pendant des mois, mais bien que ravie de ma partie j'avais encore l'envie de pousser un peu plus loin et finalement le 7 juin 2015 je remet le jeu dans la console pour un baroud d'honneur sur le titre. Avec les techniques du record du monde et quelques autres (qui ne m'ont pas vraiment aidées d'ailleurs) j'arrive à gratter encore des points et le 27 juillet je parviens à atteindre mon ultime score sur le jeu : 1 125 117 843 points. J'ai fait quelques grosses erreurs sur cette partie, notamment un niveau 6 médiocre mais tant pis cette partie restera comme mon ultime performance sur le jeu, j'y ai assez joué, performer dessus et atteint un niveau plus que décent. Satisfait, je raccroche les gants.

C'est la première fois que je décide de jouer à un tel niveau à un jeu vidéo et j'ai beaucoup aimé cela. J'ai découvert que lorsque l'on joue à un jeu de cette manière il se développe comme une sorte de sentiment d'amour et de haine par rapport au jeu choisi. Il y a des bons jours où tout va bien, les runs s'enchainent de façon cool et le jeu ne nous trolle pas. Par contre, il y a aussi des périodes où c'est le contraire : le jeu nous met des set up quasi imblocables, un passage anecdotique devient un enfer et on meurt en boucle dessus (pour mon cas le deuxième boss) et rien ne fonctionne. Malgré cela, on persévère et de jours en jours on acquière de l'expérience sur le jeu jusqu'à sortir la run ultime et battre son PB.

Ce fut une expérience intéressante dans ma vie de joueur, de l'élaboration de la route de jeu à son exécution avec un très bon score à la clef. Ce fut dur, très long et franchement je ne pense pas recommencer de sitôt. Cela demande beaucoup de temps et d'investissement et aujourd'hui je ne pense pas me lancer dans un nouveau jeu à un tel niveau par manque de temps et aussi de courage. Ce qu'il faut retenir de cet article c'est que tout le monde peut performer à un niveau super correct si on s'en donne la peine, que l'on s'arme de courage et de patience. Pas mal de superplayers le disent et je suis évidemment entièrement d'accord avec eux. Si vous avez envie de réaliser une performance sur un jeu que vous aimez, essayez! (mais preparez vous juste à le detester de temps en temps pour encore plus l'apprécier après ^^) Aussi, ne vous laissez pas décourager par les gros superplays et avancez à votre rythme, comme on dit petit à petit l'oiseau fait son nid.

Pour clore ce long article voici quelques petits liens sympathique.

Tout d'abord, mon ultime performance sur Akai Katana Climax. Run en trois parties regroupées dans cette playlist.

https://www.youtube.com/watch?v=q84d7EvFUh0&list=PLiDihH-s5P9_mo9RYUlAwmVKEvB8jINSj&index=1

Ensuite le record du monde sur le jeu dans ce mode réalisé par un certain "chrono".

https://www.youtube.com/watch?v=8UFhHKFnyKg

Sur ces mots : jouez bien, portez vous bien et à bientôt.

 

Commenter cet article